accueil

Vous êtes notre 66401ème visiteur

Bienvenue sur le site de l'Ordre des Amis de

 

AU JOUR LE JOUR... Ce qui a changé en dernier lieu

(voir les articles situés plus bas)

 

- Dans "ACCUEIL & DERNIERS FAITS" : Les Tireurs de Sainte Apolline de Welkenraed  (28/05/2016)

- Dans "ACCUEIL & DERNIERS FAITS" : L'Agenda du Mois de Juin  (27/05/2016)

- Dans "ACCUEIL & DERNIERS FAITS" : Fête Nationale Géorgienne  (26/05/2016)

- Dans "ACCUEIL & DERNIERS FAITS" : La Salutation des EuroToques Belgique  (20/05/2016)

- Dans "ACCUEIL & DERNIERS FAITS" : Les Fêtes de l'Iris - Région de Bruxelles-Capitale  (07 et 08/05/2016)

- Dans "ACCUEIL & DERNIERS FAITS" : La Salutation des Typographes de Bruxelles  (07/05/2016)

- Dans "ACCUEIL & DERNIERS FAITS" : La Grand Messe des Arbalétriers ND au Sablon  (05/05/2016)

- Dans "ACCUEIL & DERNIERS FAITS" : Manneken-Pis soutient l'Association Muco  (04/05/2016)

- Dans "ACCUEIL & DERNIERS FAITS" : La Légion se souvient de Camerone  (30/04/2016)

- Dans "ACCUEIL & DERNIERS FAITS" : La Visite des Wawa's Montois  (29/04/2016)

- Dans "ACCUEIL & DERNIERS FAITS" : La Moustache de l'Année 2016  (24/04/2016)

 

   Pour les autres reportages-photos, dans le  Sommaire (à gauche)   

   cliquez sur  Reportages & Galeries de Photos  
 


 

SOCIÉTÉ ROYALE DE TIR SAINTE-APOLLINE -   Costume 951, remis le 28-05-2016

Dans le cadre du 155ème anniversaire de l'association - En 1860, suite à une dissension

grave au sein de la Confrérie de tir Saint Jean-Baptiste, des éléments issus de la bourgeoisie

la quittèrent et créèrent la Société des « Archers Sainte Apolline Welkenrath ».   C'est le

24 juin 1861 que les 37 membres fondateurs de la société se réuniront pour la première

fois officiellement afin de créer le comité et élaborer les statuts.  La société a pour but

l'agrément et la vulgarisation de la pratique du tir. Sainte Apolline est la deuxième patronne

de Welkenraedt, quoi de plus normal pour les membres fondateurs de choisir celle-ci

comme protectrice de la société.  Ils garderont le costume traditionnel noir, le chapeau

boule surmonté d'un plumet de coq de bruyère (ancienne garde civique) et la cravate

tricolore jusqu'en 1886. Après, cette cravate sera blanche et ensuite remplacée par le

noeud blanc.  Le premier tir où la société sera représentée est un tir à l'arbalète le

30 juin 1861 au local de la société des archers de Nispert (Eupen) chez H. Mommer.

Le tir au gros fusil calibre 16 et au Flobert calibre 6 mm avaient beaucoup d'adeptes.

Toutes les semaines en période estivale, des tirs étaient organisés dans des prairies, à

l'arrière des cafés, aux kermesses...  Le tir au Roi est la fête de l'année attendu par

tous les membres. Ce tir s'effectue depuis toujours à la grosse carabine sur un oiseau

en bois et le membre qui abat le dernier morceau restant devient le nouveau Roi.

Le premier Roi de la société a été Antoine Coumoth le 13 juillet 1862.

 

Samedi 28 Mai 2016

 


 

 


 

Jeudi 26 Mai 2016

 


 

CUISINIER - Costume 087, remis le 05-07-1952

Euro-Toques : Voilà vingt ans que le Baron ROMEYER et Paul BOCUSE oeuvrent pour la

sauvegarde et la promotion des produits alimentaires de qualité et d’origine au sein de

leur réseau européen de restaurateurs et de la Commission Exécutive à Bruxelles. Une fois

l’an, à l’invitation du Présent de la commission à l’Agriculture du Parlement Européen,

Euro-Toques a le privilège d’être entendue par les députés européens, à qui elle expose

en direct les grands dossiers de la profession. Aujourd’hui, plus de 4 000 cuisiniers adhèrent à Euro-Toques à travers toute l’Europe, dont 300 en Belgique.  Ils veulent garantir à leurs clients leurs expérience et savoir-faire au service d’une cuisine de qualité transformant des produits de qualité au bénéfice d’une « assiette » saine goûteuse sans artifice.   L’association représente les cuisiniers européens désireux de s’engager pour la défense de la qualité et du goût des produits alimentaires, la valorisation du savoir faire des professionnels et le développement et la promotion des échanges d’expériences, d’idées, de technologies nouvelles dans le respect de la tradition culinaire européenne.  Les chefs Euro-Toques se mobilisent pour garantir aux consommateurs une alimentation saine, défendre l’Héritage Culinaire Européen et s’engagent à utiliser des produits cultivés ou élevés selon des normes traditionnelles dans le respect de l’origine du terroir, des produits frais de saison transformés sur place et des produits dont l’origine et contrôlée (transparence de la filière du producteur au cuisinier).   Euro-Toques veille à préserver et promouvoir la sécurité alimentaire, le respect de la qualité et la saveur du produit

 

 

 

Vendredi 20 Mai 2016

 


 

Samedi 07 et Dimanche 08 Mai 2016

 


 

TYPOGRAPHE - Costume 520, remis le 28-03-1992

Dans le cadre du chapitre annuel de l'assocation - La typographie (souvent abrégé typo)

désigne les différents procédés de composition et d’impression utilisant des caractères

et des formes en relief, ainsi que l’art et la manière d’utiliser les différents types de caractères

dans un but esthétique et pratique. L’histoire de la typographie est étroitement liée à l’histoire

et à l’évolution de l’imprimerie, avec laquelle elle se confond, depuis le VIe siècle avec son apparition en Chine, utilisée par les Arabes au Xe siècle, l’apport du papier par les Musulmans

à Valence au XIe siècle, puis l’apparition des caractères mobiles en terre cuite au XIe siècle en Chine et en métal au XIIIe siècle en Corée. À partir de l’utilisation de ces techniques en Europe, avec Gutenberg et de ses suiveurs, l’évolution continue lentement dans sa version en caractères latins, sur des améliorations techniques, mais sans changement fondamental quant au principe. C’est à partir du xixe siècle que l’évolution est rapide, avec le développement des journaux et

de la lecture, grâce à l’instruction publique qui se généralise. Les machines produisent plus

vite, la composition manuelle cède la place à la composition mécanisée. À la fin du xxe 

siècle, la typographie en tant que technique d’impression a définitivement perdu sa

suprématie au profit de l’offset, mais la typographie comme création de dessin

de caractères connaît un nouvel essor grâce aux techniques numériques.

 

Samedi 7 Mai 2016

 


 

ANCIEN GRAND SERMENT ROYAL ET NOBLE DES ARBALÉTRIERS

DE NOTRE-DAME AU SABLON - Costume 457, remis le 22-10-1988

  Sous ce très long vocable se cachent près de huit siècles d’histoire d'une gilde. Le terme « Gilde » ou

« Guilde », trouve son origine dans le moyen néerlandais issu du latin médiéval : Gilda, signifiant troupe

et par extension corporation.  Les Gildes armées étaient constituées dans les premiers temps, en une

réunion de Compagnons armés pour la défense de la communauté, dont les membres versaient un

écot destiné aux frais d’un banquet annuel, tradition séculaire des grandes gildes.  A leur tâche militaire

s’ajoutait un devoir religieux doublant étroitement leur devoir civique.  Certaines gildes recevront le 

titre de « Serment », leur octroyé parce que certains de ses compagnons, tireurs gagés par les villes,

étaient tenus de jurer fidélité et allégeance au prince et à l’administration du lieu.  A l’heure actuelle,

les membres admis en qualité de nouveau compagnon arbalétrier, prononcent toujours, en présence de

l’Officier représentant notre Grand Maître, Sa Majesté Philippe, et par-devant notre chapelain, la formule ancienne de prestation de serment de 1213 : « Je jure fidélité au Duc de Brabant  et au conseil de sa bonne

Ville de Bruxelles, aide et obéissance au régiment de ma Gilde et de respecter les statuts et règlements de l’Ancien Grand Serment de l’Arbalète. Ainsi m’aident Dieu et Notre-Dame au Sablon ».   En temps de paix, les arbalétriers de la Grande Gilde exerçaient un rôle de police à l’intérieur de l’enceinte de la cité. Ainsi, ils étaient appelés à ce service lors des incendies nombreux à l’époque, la plupart des bâtiments étant recouverts de toit

de chaume. En fait, ils protégeaient les pompiers volontaires, souvent des moines, de la curiosité de la foule et prévenaient les pillages. Si vous assistez un jour à leur  messe de l’Ascension, vous verrez une délégation de pompiers en tenue à l’ancienne. L’un et l’autre se retrouvaient sur le front du feu.   Une activité moins connue

par le grand public est celle du rôle social qu’exerçaient les arbalétriers de la Grande Gilde auprès des plus faibles et plus démunis de la société de l’époque. Cet esprit est toujours d’actualité en leur Serment. Le premier souverain belge, Léopold Ier, très au courant de ce fait, n’oublia pas de faire broder sur l’avers de la bannière

qu’il offrit, en symbole de notre engagement social, le pélican qui s’ouvre la poitrine pour nourrir ses petits.

 

 

Jeudi 5 Mai 2016

 


 

MUCO - Costume 950, remis le 04-05-2016

Dans le cadre du 50ème anniversaire de l'association - L’Association Muco asbl est une

association de et pour les personnes atteintes de mucoviscidose et leur famille. En

collaboration avec les familles, centres muco et dispensateurs de soins, elle veille à

assurer une vie meilleure, plus longue et plus heureuse pour tous les patients muco.

Leur  priorité principale est d’accompagner les enfants, jeunes et adultes ayant la

mucoviscidose dans notre pays dans leur combat quotidien contre la maladie.

 

 

 

 

Mercredi 4 Mai 2016

 


 

FRATERNELLE DES ANCIENS DE LA LÉGION ETRANGÈRE FRANÇAISE

Costume n° 041, remis le 28-04-1946 (Il y a 70 ans !)

Dans le cadre de la commémoration de la Bataille de Camerone (1863) - La bataille de Camerone est un combat qui opposa une compagnie de la Légion étrangère aux troupes mexicaines le 30 avril 1863 lors de l'expédition française au Mexique. Soixante-trois soldats de la Légion, assiégés dans un bâtiment d'une hacienda du petit village de Camarón de Tejeda, résistèrent plus d'une journée à l'assaut de 2 000 soldats mexicains. À la fin de la journée, les six légionnaires encore en état de combattre, à court de munitions, se rendent à leurs adversaires à condition de garder leurs armes et de pouvoir secourir leurs camarades blessés.  Camerone est célébré chaque année comme un haut fait de la Légion étrangère, le 30 avril, dans toutes ses unités.

 

 

Samedi 30 Avril 2016

 


 

Cercle WAWA - Costume n° 903, remis le 28-06-2013

Dans le cadre du Chapitre annuel du Cercle estudiantin - Wawa est le nom du cercle

estudiantin de la faculté Warocqué des Sciences Économiques de l'Université de Mons.

La Faculté Warocqué d'Economie et de Gestion a été créée en 1899 à l'initiative d'industriels

du Hainaut; elle avait pour but de former des hommes et des femmes d'affaires capables de

jouer un rôle clef dans le monde industriel et économique tant en Belgique qu'à l'étranger.

Les programmes de la Faculté répondent à l'évolution constante du monde économique

et de la gestion. Cela fait plus d'un siècle que Warocqué relève ce défi.

 

 

Vendredi 29 Avril 2016

 


 

Ordre de la Moustache  - Costume n° 602, remis le 11-05-1996

Dans le cadre de l’élection de la plus belle Moustache de Bruxelles - Cette année 2016, c'est le Bruxellois Albert BASTIN qui a remporté l'élection de la "Plus belle Moustache de Bruxelles" .

Cette élection était organisée pour la cinquième fois par l'Orde van de Brusselse Moestasje

(l'Ordre de la Moustache Bruxelloise), dont le président d'honneur est l'ancien bourgmestre

de Bruxelles, Freddy Thielemans. L'événement folklorique est organisé chaque année dans

un café de la place du Jeu de Balle, dans les Marolles.  La moustache de l'année est ensuite présentée aux habitants de la capitale lors d'une marche vers le Manneken Pis, qui arbore pour l'occasion une belle moustache ainsi que les couleurs de l'Orde van de Brusselse Moestasje.

 

LES RÉSULTATS DES CONCOURS 2016

 

 

 

 

 

Dimanche 24 Avril 2016

 


 

Balayeur de la Ville de Bruxelles - Costume n° 822, remis le 25-04-2009

A l’occasion de la journée de la Propreté Publique - Le Service Propreté de la Ville de

Bruxelles assume des missions quotidiennes, périodiques et saisonnières dans le

domaine de la Propreté publique.  La Propreté publique est assurée de manière quotidienne (nettoyage à l'eau ou balayage des rues et des trottoirs, vidange des corbeilles urbaines, enlèvement des dépôts clandestins, curage des avaloirs, entretien descanisites et enlèvement

des tags et graffitis) , périodique (remise en état de l’espace public pendant les marchés,

pendant ou aprèsles évènements festifs et autres manifestations publiques) et saisonnière (ramassage de feuilles mortes, désherbages sélectifs, épandage de sel en cas de gel,...)

 

Samedi 23 Avril 2016

 


 

THEATRE ROYAL "LES COEURS DE BOIS" - Nouveau costume n° 949, remis le 22-04-2016

Dans le cadre du 70ème anniversaire du théâtre bruxellois de marionnettes - C'est un théâtre

de marionnettes, pour petits et grands. Fables et contes de tous pays et de tous âges font partie du répertoire. La compagnie « Les Coeurs de Bois » a été créée en 1946 par deux amis passionnés par les marionnettes et par Pinocchio, d’où son nom...  Les Coeurs de Bois ont travaillé avec

« Mickey Magazine » ou encore animé la garderie d’enfants de l’Expo 58. La Metro Goldwin

Mayer engagea même le Théâtre pour le lancement du film « Lili ». Depuis les années 60

jusqu’à aujourd’hui, le Théâtre vagabonde au Bois de La Cambre, dans les Parcs de Bruxelles,

de Rodebeek et Josaphat. En 2015, les Coeurs de Bois s’installent à Laeken dans l’ancien Hôtel

de Ville. A deux pas du Palais Royal et de l’Atomium, la salle dispose d’une capacité de 80 places.

Les plus belles pièces de la collection de marionnettes sont exposées, certaines datant de plus

de 50 ans ! Les marionnettes jouent toute l’année, été comme hiver, du mercredi au dimanche.

 

 

 

 

Vendredi 22 Avril 2016

 


 

Volontaire de Bruxelles de 1830 : Costume n° 781, remis le 23-09-2006

Dans le cadre du 30ème anniversaire de l'association - Les Membres de la Compagnie

des Volontaires de Bruxelles 1830 sont vêtus de la tenue des combattants de la

Révolution belge de 1830. Ils participent aux marches civiques et patriotiques et restent

des témoins importants des combattants de cette période. Les Volontaires de Bruxelles

1830 participent activement à l'évènement qui a lieu chaque année le quatrième samedi

de septembre. Depuis 1880, la ville de Bruxelles organise les Commémorations.

 

 

 

Samedi 16 Avril 2016

 


 

Mietje Stroel, l'éternelle fiancée de Manneken-Pis

Mietje Stroel est le nom d'une statue située Grote Markt 1 à Zelzate . Elle représente

une fillette qui urine, et est donc la contrepartie féminine de Manneken Pis. L'histoire

raconte qu'elle avait été abandonnée dans un dépotoir et a été (re)trouvée un brocanteur.

En l'honneur de Mietje a été fondée la Garde Mietje Stroel.  En 1976, a été organisée à

Bruxelles la fête des fiançailles officielles entre Mietje Stroel et Manneken Pis.  Un petit

musée lui est dédié, dans lequel on retrouve toutes sortes de petits costumes, des

photos, et, bien sûr, des petits pots de chambre (pispotjes), en lien avec la statue.

Ce vendredi 8 avril 2016, des membres de l'Ordre de Manneken-Pis se sont rendus

à Zelzate pour commémorer les fiançailles des deux statuettes.

 

Vendredi 8 Avril 2016

 

Un article paru dans la presse

 

 


 

     Nous avons reçu le courriel suivant    

 

Bonsoir a tous,
En Juillet 2014, notre chorale, le Maryland State Boychoir,
a visité la Belgique, chantant à l'Universite Libre de Louvain,
Bastogne et remettant un costume à Manneken-Pis (#922)
Les attentats de Bruxelles nous ont horrifiés et nous voulons,
à notre manière en chansons, exprimer notre solidarité
avec nos amis Belges et Manneken-Pis.
Pouvez-vous partager ce lien avec tous vos collègues et peut-être
l'afficher sur le site de l'Ordre pour ainsi rendre hommage
à tous ceux qui nous ont généreusement accueills.
Respectueusement,
Jean-Luc Renaux 2219 E Pratt St. Baltimore, MD 21231 USA

 

Voici donc ce lien

 

 


 

AMICALE POLICE BRUXELLOISE : Costume n° 343, remis le 11/03/1983

Dans le cadre du 15ème anniversaire de l'association - La zone de police Bruxelles-Capitale-Ixelles (matricule 5339) a intégré des corps de police de Bruxelles et d’Ixelles et certains membres des brigades de gendarmerie de Laeken et de Bruxelles. Cette zone de police a été créée par

l’Arrêté Royal du 28 février 2002 (publié le 26 mars 2002), avec effet rétroactif au 1er janvier 2002. Les nouvelles structures étaient opérationnelles dès le 1er mai 2002. Il s’agit d’une zone pluricommunale qui comprend les territoires de Bruxelles Ville, Laeken, Haren, Neder-Over-

-Heembeek et de la commune d’Ixelles pour une superficie de 38,94 km². La zone de police compte environ 230.000 habitants. La densité de population est importante et cette population

est multiculturelle. Toutes les couches sociales sont représentées et des quartiers cossus

côtoient des quartiers plus défavorisés. Siège de nombreuses institutions nationales et internationales, capitale du Royaume, de l’Europe et de la Flandre, Bruxelles draine un flot quotidien de navetteurs. La fréquentation quotidienne de la zone est estimée à 1.225.000 personnes. Pôle touristique et culturel, elle attire également bon nombre de visiteurs et touristes.

 

 

Jeudi 31 Mars 2016

 


 

CERCLE ISIM’S : Costume n° 836, remis le 27/02/2010

Dans le cadre du Chapitre annuel du Cercle estudiantin - Qu'est l’Institut Supérieur

Industriel de Mons ? ITSEM, ISTEM, ISIEM, ISIMs… quatre sigles qui jalonnent l’évolution

de l'tablissement. C’est par arrêté royal du 04 mai 1959 qu'est créé l’ITSEM en deux

niveaux d’enseignement: une Ecole Technique Secondaire Supérieure et une Ecole

Technique A1 qui délivrait, après 3 années, le diplôme d’Ingénieur technicien dans quatre

sections: mécanique, électricité, électronique et travaux publics. En août 1968, est créé

un graduat en électronique-automation-radio-TV en 2 années. La Loi restructurant en

1970 l’enseignement supérieur transforme l’ITSEM en l’ISTEM (Institut Supérieur Technique

de l’Etat à Mons). La première pierre des bâtiments du site de l’Avenue Maistriau, 8A fut posée

le 18 septembre 1971 et en janvier 1973, l’ISTEM occupe enfin ses nouveaux locaux. C’est la

Loi du 18 février 1977 qui est déterminante dans l’évolution de l'institut puisqu’elle institutionnalise l’enseignement supérieur de type long. L’ISTEM devient alors l’ISIEM (Institut Supérieur Industriel de l’Etat à Mons) et forme d’une part des graduésen automation-radio-TV

en deux années et d’autre part des Ingénieurs industriels en deux cycles de deux années….

 

Lundi 28 Mars 2016

 


 

 


 

CONFRÉRIE DES COCHONEUX DE LA SEILLE  : Costume n° 948, remis le 26/03/2016

Dans le cadre du 40ème anniversaire de la confrérie - En 1976, année de grande sécheresse qui avait tari les

sources mais enrichi les cèpes, quatre hurluberlus, lors d'une des ces réunions d'hommes qui, sous la lune 

blême et l'oeil vitreux, refaisant le monde, décident d'animer et faire connaitre notre contrée au delà des

frontières du Sud Messin. Le cochon étant dans la commune, pourquoi ne pas défendre de cochon de lait

et sa recette en gelée à la façon de Metz ou farci à la broche lors des fêtes d'été. Il n'en fallait pas plus à nos

compères ! Et c'est ainsi que la confrérie est née ! Créés à Sillegny, au sud de Metz en Moselle, les Cochoneux

" copinent" depuis entre côtes et Seille pour amener un peu d'animation dans notre canton sans oublier d'aider

les associations locales ou diverses organisations caritatives. La Confrérie, tient aujourd'hui, son siège à Pommérieux

de l'autre coté de la Seille qui sépare les deux villages. Seille, rivière réputée et magnifique qui prend sa source à

l'étang de Lindre près de Dieuze en traversant le Saulnois, le Vernois et le Pays Messin avant de rejoindre la Moselle

à Metz. En traversant le pays salin, la Seille et ses 120 kilomètres se sont chargés d'histoire. Sillonnée de maisons forestieres, elle a permis, à sa façon au rayonnement de la Ville de Metz " la commerçante" et bien des bourgeois parisiens avaient demeure à Metz à la période napoléonienne. Car l'illustre caporal, pas encore empereur, avait choisi les tanneries messines et les eaux salines de la Seille pour tanner les cuirs de ses hussards.

 

Lors de leur passage, les membres de la Confrérie sont allés se recueillir au pied de la Bourse de Bruxelles,

pour rendre hommage aux victimes des lâches attentats perpétrés à l'aéroport de Zaventem et dans le

Métro bruxellois. Ils y ont trouvé des ex-votos particuliers : quelques Manneken-Pis miniatures.

 

 

 

Samedi 26 Mars 2016

 


 

Une sympathique cérémonie à l'Hôtel de Ville de Bruxelles

 

 


 

ECSEDI-ISALT Département Economique "Haute Ecole Galilée" : Costume n° 864, remis le 04/04/2011

L'Ecsedi-Isalt propose des formations de bachelier à orientation économique, en prise directe

avec la vie des entreprises. En matière de formation touristique, l'Isalt a la cote. Pourquoi?

Parce que la réussite du tourisme, aussi fun soit-il, est basée sur l'organisation, l'anticipation,

la communication et la gestion. Les entreprises disent que l'établissement forme des

passionnés rigoureux et cultivés qui communiquent en plusieurs langues et savent,

de par leur personnalité, gérer les relations humaines et les situations de crise.

 

 

Lundi 21 Marc 2016

 


 

ORDRE DES DISCIPLES DE SAINT-LUC  : Costume n° 641, remis le 13/03/1999

Dans le cadre du 27ème anniversaire de l’Ordre - L'ODSL, l'Ordre des Disciples de St-Luc

est une association d’étudiants bruxellois en Sciences médicales, paramédicales et des

Beaux-Arts. L'ordre a pour but de promouvoir les traditions folkloriques des étudiants de

Louvain-en-Woluwe. Ils ont créé le « Bitu Magnifique », : c'est à la fois le chanteur et le recueil

de chants. C'est « l'éternel student », jovial, superbe, aux portes de la Vie, épris d'idéal, qui

sait l'essentiel et tourne en dérision le superflu. C'est aussi le recueil, héritage du folklore des générations de studiosi à l'Alma Mater, créé au sein de celle-ci ou amené par eux depuis

leur ville, leur village, enrichi par les traditions d'autres langues et d'autres terroirs.

 

 

Samedi 19 Mars 2016

 


 

IRLANDAIS : Costume n° 862, remis le 17/03/2011

La fête de la Saint-Patrick (parfois appelée Saint-Patrice en français, Patrick étant l'équivalent anglais de Patrice)

est une fête chrétienne qui célèbre, le 17 mars, saint Patrick, le saint patron de l’Irlande. Évangélisateur de l'Irlande,

saint Patrick aurait expliqué le concept de la Sainte Trinité aux Irlandais lors d'un sermon au Roc de Cashel grâce

à un trèfle, en faisant ainsi le symbole de l'Irlande (l’emblème officiel du pays étant la harpe celtique). La légende raconte que c'est à ce moment-là qu'il chasse tous les serpents du pays, action qui symbolise la conversion du peuple irlandais : les serpents représentent les croyances polythéistes celtiques des irlandais, assimilées à Satan, rendu responsable de l'ignorance du Dieu véritable. Chaque année, les hommes d’Irlande mettent un trèfle à la boutonnière pour se souvenir de cet enseignement. La Saint-Patrick est une fête chrétienne célébrée par l’Église catholique,

l'Église orthodoxe, l'Église luthérienne, et l’Église d’Irlande (anglicane). Elle est déjà célébrée par les irlandais

aux IXe siècle et Xe siècle. Par la force de l'observation de cette tradition à travers le temps, saint Patrick est a

ssocié à l'Irlande dans le système de patronage religieux, et le jour du 17 mars est finalement inscrit au calendrier liturgique catholique au début des années 1600, grâce à l'influence de Luke Wadding, un moine scolastique

franciscain né à Waterford. La fête de Saint-Patrick devient alors un jour saint d'obligation pour les catholiques

d'Irlande. La fête a toujours lieu pendant le Carême. Il est de tradition pour certains chrétiens observant un jeûne

pour le Carême de le rompre pendant la journée de la Saint-Patrick. Le calendrier de l'Église évite les observations

de fêtes de saints durant certaines solennités, déplaçant ainsi le jour du saint en dehors de la période d'observation.

La Saint-Patrick est périodiquement affectée par ce changement, lorsque le 17 mars tombe pendant la semaine

sainte. Cela est déjà arrivé en 1940 : la Saint-Patrick a été observée le 03 avril pour éviter de coïncider avec le

dimanche des rameaux, et de nouveau en 2008 où elle a été observée le 14 mars. La Saint-Patrick ne re-tombera

pas durant la semaine sainte avant 2160. Contrairement à une croyance populaire répandue, notamment à cause

d'un phénomène de simplification de la part des étrangers et des médias, la Saint-Patrick n'est pas la fête nationale irlandaise. L'État d'Irlande ne possède pas de fête nationale au sens propre du terme (comme le 14 juillet en

France, qui a été décrété par l'État français en 1880 et qui célèbre la Nation).

 

Avec la participation des Anciens Freres d'Armes de Molenbeek

 

Jeudi 17 Mars 2016

 

Dimanche 13 Mars 2016

 


 

CONFRÉRIE DU CRASTOFÉ D'ITTRE  : Costume n° 852, remis le 18/09/2010

Dans le cadre du Chapitre annuel de la Confrérie - Créée à l’origine pour marquer le renouvellement de la

chapelle de Notre-dame de la Consolation, l’idée à germé dans l’esprit de certains de refaire, sur base

de l’amalgame de plusieurs variantes d’anciennes recettes retrouvées çà et là, la fameuse tarte au crastofé, spécialité gastronomique de Ittre… La tradition gourmande et attendue par les participants de la procession

de Notre-Dame de la Consolation, que l’on perpétue maintenant chaque premier dimanche de juillet depuis

2002, est bien la conséquence de quelques amateurs, profitant de l’occasion offerte par la fin des travaux

de rénovation de la chapelle pour faire remonter à la surface quelques vieilles recettes retrouvées de la tarte

au Crastofé. C’est à Virginal que la coutume à pris son envol, les habitants ayant pris le pli ce jour, de faire

"table ouverte"samedi chez les habitants. Aujourd’hui, c’est Ittre qui a repris le flambeau, à la plus grande

joie des papilles gourmandes de la région.

 

Samedi 12 Mars 2016

 


 

LES NOIRAUDS - BERCEAUX PRINCESSE PAOLA : Costume n° 168, remis le 07/02/1959

 

En 1876, une crèche de Bruxelles est au bord de la faillite. Des personnes se regroupent et décident de créer le Conservatoire Africain et de récolter de l'argent pour sauver cette crèche.

Ils se déguisent en Noirauds pour ne pas être reconnus dans les restaurants qu'ils fréquentent

en tant que clients. Leur visage est noirci et leur costume est composé d'un haut de forme blanc, d'un habit noir et d'un pantalon bouffant de couleur vive. La crèche est sauvée. La princesse Paola accepte, en 1959, la présidence d'honneur de cette association et le Conservatoire Africain devient l'Oeuvre Royale des Berceaux Princesse Paola. La tradition s'intègre dans le folklore bruxellois

et la récolte a lieu chaque deuxième week-end de mars. En 1976, les princes Philippe (16 ans)

et Laurent (13 ans) se déguisent en Noirauds et circulent incognito dans Bruxelles. L'Oeuvre

Royale des Berceaux Princesse Paola vient en aide à l'enfance défavorisée partout en Belgique,

sans distinction de race, de religion ou de conviction religieuse. Cette aide se concrétise,

entre autres, par la prise en charge de frais médicaux, l'achat de vêtements ou de nourriture, l'intervention pour des fournitures scolaires, etc. Les demandes sont introduites notamment

par le Secrétariat de la Reine, les C.P.A.S., l'Oeuvre de la Naissance et de l'Enfance, et Kind en Gezin. Quelques chiffres concrets : ils ont distribué 62.134, 61 euros (2.506.604 FB) à 92

enfants en 2001 et 60.298, 33 euros (2.432.429 FB) à 181 enfants en 2002. Devenue reine,

Paola reste présidente d'honneur. Elle se rend en 1998 à l'Hôpital Universitaire des Enfants

Reine Fabiola pour découvrir l'appareil d'autotransfusion offert par l'association. Elle visite

en 2001 et 2006 les expositions organisées à Bruxelles pour le 125ème et le 130ème

anniversaires de l'Oeuvre Royale des Berceaux Princesse Paola. Les Noirauds font partie des

invités de la Reine lors de la réception donnée en 2007 dans le domaine royal de Laeken pour

ses septante ans. Chaque année, ils portent un pantalon de couleur différente, dont la teinte n'est divulguée que le jour-même. Pour éviter une récupération par des personnes mal-intentionnée ?

 

 

Samedi 12 Mars 2016

 


 

Le Vendredi 11 Mars 2016 s'est tenue l'Assemblée Générale Ordinaire

des Membres de l'Ordre qui a vu l'élection de nouveaux membres au Comité

 

Le nouveau Comité : de gauche à droite, Georges Rousseau, Rosette Goethuys, Marc Guebel,

Denise Sengulen, Edmond Vandenhaute (Président), Louis Forizs et Dominique Stautemas

 

Le nouveau Comité rejoint par Denis Noé, l'Archiviste de l'Ordre - Photo Martine Vigand

 

 

Vendredi 11 Mars 2013

 


 

ETUDIANTS BIO-INGÉNIEURS de l'ULB (AGRO)  : Costume n° 898, remis le 08/03/2013

La fondation du cercle Agro remonte aux années septante. Les fondateurs jugèrent le rôle social du Cercle des Sciences n’était pas dûment rempli. L’Agro fut donc fondé dans le but d’accompagner les étudiants dans leurs études et de leur offrir des moments de détente. À la base, le comité était entièrement constitué de non-baptisés anti-folkloriques. Du fait de cette scission, les relations entre le CdS et l’Agro se détériorèrent. Jusque dans les années quatre-vingt, le cercle resta un cercle non-folklorique. Mais peu à peu, les choses évoluèrent de manière à laisser au folklore une part de l’animation du cercle. Ainsi, l’Agro gagna plusieurs fois la compétition inter-facultaire de rugby. À cette époque, les rugbymen étaient déjà de bons guindailleurs qui chantaient moult chansons paillardes. Se mit alors en place le week-end agro qui avait pour but de faire connaissance avec les nouveaux et resserrer les liens qui unissaient déjà les membres du cercle. À compter des années nonante, le cercle rentre vraiment dans la vie folklorique de l’université. En effet, il participe à la Saint-V avec comme char un magnifique tracteur qui lui valu le deuxième prix pour la décoration. L’année 1990 est aussi celle du premier cantus agro. Premier cantus qui ouvrit aussi ses portes à la communauté des non-baptisés. Cette année-là le cercle commença aussi à faire des tournées et à se mêler aux autres cercles qui commençaient à reconnaître l’Agro comme un vrai cercle. Les relations avec les autres cercles devinrent bien meilleures qu’au temps de sa fondation.

 

 

Mercredi 09 Mars 2016

 


 

ORDRE ACADÉMIQUE DE SAINT-MICHEL : Costume n° 046, remis le 03/03/1947

L’Ordre académique de Saint-Michel (Academicus Sancti Michaëlis Ordo, en abrégé ASMO), société royale, est une société estudiantine belge portant couleurs, fondée à Bruxelles en 1937.  Bien que cette association tienne presque toutes ses réunions à Bruxelles, elle compte parmi ses membres principalement des étudiants de l’université catholique de Louvain (UCL).  L'Ordre académique de Saint-Michel fut fondé à Bruxelles le 6 mars 1937 par Emmanuel Noël et Paul Danhier. Les valeurs fondatrices de l'Ordre étaient le rejet du dilettantisme et du débraillement, ainsi que le maintien, voire la restauration, des anciennes traditions estudiantines. À cette fin, les fondateurs ont cherché leur inspiration dans les us et coutumes des sociétés portant couleurs florissant en Allemagne, en Suisse et en Autriche, voire aux Pays-Bas. Même s'il n'y est fait aucune allusion dans les textes fondateurs de l'Ordre, la lecture attentive des statuts montre également une influence des pratiques des associations estudiantines flamandes. Le prestige de l'Ordre académique de

Saint-Michel fut notamment consacré en 1987. Lors des festivités qui émaillèrent le

cinquantième anniversaire de l'association, une séance fut tenue en la salle gothique

de l'hôtel de ville de Bruxelles. Au cours de cette séance, le gouverneur de la province

de Brabant informa officiellement l'Ordre que le titre de société royale lui avait été octroyé.

 

 

Dimanche 06 Mars 2016

 


 

JOUEUR DE CROSSE - VILLE DE CHIÈVRES : Costume n° 769, remis le 04/02/2006

Visite à  l’occasion du 10ème anniversaire de la remise du costume à Manneken-Pis

« Cholèèè…te », « Cholèèè…te »… ! C’est l’avertissement tonitruant qui domine largement l’ambiance bruyante provoquée par les hurlements de joie, les exclamations admiratives, les quolibets railleurs, les claquements des sabots et des soules rebondissant sur les pavés ou frappant les tonneaux installés devant les portes des estaminets. Tout ce charivari se transmet

de rues en venelles, de placettes en ruelles dans les hameaux de Vaudignies, Beloeil, Blaton, Basècles, Bonsecours, Bernissart, …, France du Nord …, mais surtout de Chièvres qui est

devenue « La Mecque » du « crochage à l’tonne du mercredi des chennes » … Cette forme de crossage, c’est à peu près tout ce qui reste d’une forme de jeu, mais parfois aussi de sport,

qui a pourtant une longue histoire. Il est très vraisemblable que dès que l’homme a eu une

boule à sa disposition, il ait été tenté de la lancer, de la faire rouler, de la frapper avec la

main, avec le pied, avec un bâton ou tout autre accessoire. Toutes ces activités ludiques ont

évolué pour arriver à des formes de jeu puis de sport plus élaborées comme la balle pelote,

le basket, le volley, le football, la pelote basque, le billard, le hockey, le polo, le cricket,

le croquet … mais aussi des formes plus nobles comme le tennis, le golf … et … notre simple crossage qu’on a souvent appelé « golf du pauvre » …  (Texte de Monsieur Ovide Canseliet)

 

 

 

 

Samedi 05 Mars 2016

 


 

FACULTÉ DE MÉDECINE DE MONS : Costume 947, remis le 04/04/2016

La Faculté de Médecine et de Pharmacie de l'Université de Mons accueillait ses premiers étudiants en octobre 1973. C'est dire s'ils sont déjà nombreux les médecins, les pharmaciens et les diplômés spécialistes en sciences biomédicales, anciens de la "Plaine de Nimy", qui peuvent témoigner d'une formation rigoureuse et empreinte d'humanisme. Les enseignants-chercheurs de la Faculté, qu'ils soient mathématiciens, physiciens, chimistes, biochimistes, biologistes, pharmaciens ou médecins, participent complémentairement à cette formationen assurant un enseignement de proximité

et de qualité. Celui-ci est garanti par un encadrement optimal,une bonne adéquation entre le nombre d'étudiants et les espaces qui leur sont réservés, et par l'accessibilité des services de recherches intégrés aux infrastructures facultaires. Ses équipes de recherche travaillent avec les instruments les plus modernes dans des domaines de pointe. La reconnaissance de la qualité

de leur travail se traduit par de très nombreuses collaborations nationales et internationales.

 

 

 

Vendredi 04 Mars 2016

 


 

     LE MOIS DE MARS ?   UN MOIS BIEN CHARGÉ !    

 

 

 


 

 

Mercredi 24 Février 2016

 


dans  SOMMAIRE  , cliquez sur  LA VIE DE L'ORDRE - ARCHIVES 

 

  

 

FAISONS CONNAISSANCE

 

L'Ordre, dans sa forme actuelle, a pour objectif de stimuler le développement

culturel, touristique, philanthropique et commercial de la Belgique en général,

et plus particulièrement de préserver les traditions liées au personnage de

Manneken-Pis.  L'Ordre est toujours présent lors des cérémonies qui entourent

la remise de nouveaux costumes (il y en a déjà plus de 800) et lors de salutations

à la statuette et des anniversaires de remise.  Pour devenir membre, il faut respecter

une période de stage d'au moins deux ans et être proposé et soutenu par un parrain

et une marraine (membres effectifs, dont un membre du Comité).  Nous exigeons

néanmoins des candidats-membres d'être des défenseurs et de nous montrer leur intérêt pour tout événement culturel et folklorique autour du plus vieux citoyen de la Ville.

 

 

EVEN KENNISMAKEN

 

In haar huidige vorm werd de Orde opnieuw opgang getrokken door historicus-journalist Antoine Demol en telt momenteel meer dan 150 leden en wordt geleid door een zeer  actieve beheerraad.

De Orde heeft als doel de culturele, toeristische, philanthropische en commerciele   ontwikkeling van België in het algemeen te bevorderen en meer bepaald de tradities   verbonden aan de beeltenis van Manneken-Pis te vrijwaren.

De Orde is altijd aanwezig op de feestelijkheden die gepaard gaan met de overhandiging  van een nieuw pakje (nu al meer dan 800) evenals bij de begroetingen aan het beeldje en ter gelegenheid van de verjaardagen van de overhandiging van een nieuw pakje.

Om lid te worden van de Orde dient men een proefperiode van minstens twee jaar te  doorstaan en voorgesteld en bijgestaan worden door een peter en een meter die al meer dan  één jaar lid zijn van de vereniging.  

Wij eisen wel van de candidaat-leden dat zij echte verdedigers zijn en ons de bewijzen  geven van hun inzet bij alle culturele en folkloristische evenementen rond de oudste burger  van de Stad.